Routes barrées et pêcheurs installant leurs filets

Publié le par elizabeth971

Merci à Mary qui me propose une solution pour insérer mes images dans mon blog. Dès que je le pourrai, je vais me pencher sur cette technique.

Merci aussi d'avoir consulté mon article sur le théâtre (voir mon article du 26 novembre) et d'être allée voir sur internet un extrait de la série « Rigobè et Dédette ». Oui, la gestuelle est très drôle. Dans la pièce, nous avons également eu droit à quelques pas de danse de la part des acteurs et Dédette danse d'une façon adorable. La barrière de la langue (Rigobè et Dédette à la télé  et au théâtre parlent en créole) rend un peu difficile la compréhension de l'histoire mais comme certaines formules sont répétées à chaque épisode, on peut suivre les anecdotes et progresser un peu dans l'apprentissage de la langue.

Je ne suis quand même pas très bonne en créole. Je comprends un peu mais quand ça accélère, je suis complètement perdue.

 

Autre sujet (d'actualité) : ce matin, les routes sont encore bloquées par les grévistes. Pas de problème en ce qui me concerne : je n’ai pas essayé de passer en voiture par Trois-Rivières et Gourbeyre, je suis venue au travail à pied par la route qui va de Vieux-Fort à Basse-Terre (et qui est bloquée pour les automobilistes par les pouvoirs publics, au moyen de gros rochers parce qu'elle a été détruite par la houle cyclonique en octobre).

Ce matin, je suis donc partie très tôt de la maison. Il faisait nuit noire dans la montagne. Il faisait plus clair sur le littoral. J’ai rencontré sur mon chemin une vingtaine de sportifs qui couraient vers Vieux-Fort, deux cyclistes qui allaient travailler à Basse-Terre, un scooter avec deux garçons dessus dans le sens Vieux-Fort – Basse-Terre et quelques chiens affamés.

Sur la mer, des pêcheurs installaient leurs filets (la senne qu’ils disposent en cercle près du rivage). Tout était très paisible.

Je n’ai pas vraiment souffert, jusqu’à présent, de cette grève. C’est même assez reposant pour moi, de ne pas avoir à rouler matin et soir sur la route dangereuse de Trois-Rivières comme je le fais depuis deux mois.

 

Publié dans spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
De rien, c'est avec plaisir que je découvrirais l'avancée de vos tableaux.
Répondre